Le terroir valaisan
 07.12.2019, 08:00

Vieille comme le monde, la lacto-fermentation est un procédé simple. Et c'est sain!

Premium
chargement
Colin Pillet a croisé la lacto-fermentation lors de sa formation au Québec. «J’ai découvert toute sorte de légumes fermentés sur les marchés de Montréal.»

do it yourself Au Néolithique, nos ancêtres pratiquaient déjà (sans le savoir) la lacto-fermentation pour la conservation de leurs aliments. D’une simplicité enfantine, le procédé permet de jouer avec les goûts, les couleurs et agrémentera vos plats en toutes saisons. Les conseils de notre expert, Colin Pillet.

Manger des légumes fermentés? Dit comme cela, ça pourrait presque dégoûter. Pourtant, nous mangeons et buvons déjà des aliments modifiés par les bactéries.

Le fromage, le vin, le pain, les yoghourts, la bière, etc…et cela peut être même bon pour la santé. Savez-vous comment le capitaine Cook a réussi à tenir 27 mois avec son équipage sans mourir du scorbut?

Grâce à la choucroute mangée crue pour préserver les vitamines C. Ce qui l’amena sain et sauf à Hawaï lors de son...

À lire aussi...

plantesLe chanvre, des vertus à dédiaboliserLe chanvre, des vertus à dédiaboliser

Poésie dans le jardinJardinage: défiez l’hiver avec de la couleur 4/4Jardinage: défiez l’hiver avec de la couleur 4/4

Dans le jardinJardinage: défiez l’hiver avec de la couleur 3/4Jardinage: défiez l’hiver avec de la couleur 3/4

Joli!Jardinage: défiez l’hiver avec de la couleur 2/4Jardinage: défiez l’hiver avec de la couleur 2/4

VivaceJardinage: défiez l'hiver avec de la couleur 1/4Jardinage: défiez l'hiver avec de la couleur 1/4

Top