Ici, on aime les animaux et on en parle
 22.10.2019, 11:00

La flore digestive: vers de nouveaux espoirs thérapeutiques chez le chien. Par Gaëlle Mandon

chargement
Gaëlle Mandon, médecin vétérinaire.
Animaux

La flore intestinale du chien ou microbiote intestinal (représenté par dix fois plus d’organismes vivants – bactéries, virus, champignons – que la totalité des cellules de leur corps!) suscite de plus en plus d’intérêts.

Ainsi des expériences publiées dans «Nature» (Abdel Nadir, «Nature médecine» 2019) ont montré chez des souris que le microbiote peut induire ou prévenir l’allergie alimentaire en modulant le système immunitaire. La prescription de probiotiques à des chiens allergiques semble donc une piste de thérapie; cependant chaque chien a une flore intestinale propre, il faudrait donc adapter à chaque fois le probiotique à donner…

Grâce aux connaissances sur l’interaction psychologie-microbiote chez l’homme et la souris, des chercheurs de l’Université d’Etat de l’Oregon (Etats-Unis) ont fait le même postulat vis-à-vis de l’agressivité chez le chien. Trente-et-un anciens chiens de combat de type pitbull ont été évalués par des comportementalistes (10 non agressifs, 21 agressifs), puis des échantillons de selles ont été analysés. Le résultat indique un lien entre la composition du microbiote intestinal et le comportement du chien. Ceci pourrait permettre d’envisager une détection précoce de l’agressivité. Cependant le faible échantillonnage de cette étude nécessite la mise en place d’autres expériences pour confirmer cette étude.

Par ailleurs, les avancées scientifiques montrent clairement que le microbiote intestinal est également impliqué dans l’apparition et l’entretien des maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI) chez l’humain et le chien. Le microbiote chez le chien est modifié lors d’entéropathie chronique. Les chercheurs d’Oniris et de l’Institut national de recherche agronomique (INRA) suspectent qu’une amélioration clinique peut être observée en restaurant l’équilibre du microbiote via une transplantation de microbiote fécal. Cette dernière est une pratique très ancienne qui consiste à prélever les selles d’un individu sain et à les transplanter à un malade pour ses vertus thérapeutiques. Ce traitement innovant pourrait permettre d’améliorer le confort de vie des chiens malades et de leur propriétaire mais aussi de s’affranchir de traitements lourds comme la corticothérapie.

Ainsi à l’image des découvertes prometteuses effectuées chez l’homme, celles faites chez le chien pourraient révolutionner dans les années à venir la façon de traiter nos compagnons dans de nombreux domaines. Il reste cependant beaucoup de chemin à parcourir!

En savoir plus: Le site du cabinet vétérinaire Les Berges du Rhône


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

AnimauxLaïka, occupation astronaute. La chronique de Gaëlle MandonLaïka, occupation astronaute. La chronique de Gaëlle Mandon

AnimauxLe chat, un carnivore strict? Par Gaëlle MandonLe chat, un carnivore strict? Par Gaëlle Mandon

AnimauxLes animaux sur les réseaux sociaux: stars ou victimes? Par Gaëlle MandonLes animaux sur les réseaux sociaux: stars ou victimes? Par Gaëlle Mandon

AnimauxLe flair des chiens et le dépistage du cancer. Par Gaëlle MandonLe flair des chiens et le dépistage du cancer. Par Gaëlle Mandon

Top