17.07.2019, 10:50

Le viaduc de Riddes est en très mauvais état

chargement
Les analyses en cours sur le viaduc de Riddes confirment que la décision de le fermer aux poids lourds est justifiée.

Mobilité Les analyses effectuées à ce jour confirment que le viaduc de Riddes est en très mauvais état et que la décision de le fermer aux poids lourds est justifiée.

Depuis la fermeture, édictée il y a dix jours, du viaduc de Riddes à tous les véhicules de plus de 3,5 tonnes, les analyses effectuées par le canton et la Confédération (OFROU) se poursuivent à un rythme soutenu.

«Elles confirment que la décision de le fermer aux poids lourds est justifiée», souligne Vincent Pellissier, chef du Service valaisan de la mobilité. «Il n’y a pas de danger de rupture, mais il apparaît clairement que le viaduc est en très mauvais état, surtout au niveau des câbles tendus dans le béton, avec des risques de déformation à la clé.»

Le résultat des analyses en cours est attendu pour la fin du mois. «Rien n’a encore été déterminé à ce jour et toutes les options – rénovation complète, reconstruction… – demeurent ouvertes.»

Du côté de Riddes, la commune la plus impactée par la fermeture du viaduc, le président Jean-Michel Gaillard ne cache pas ses soucis: «On espère que le pire ne sera pas au rendez-vous. Mais il est évident que si ce viaduc devait être reconstruit, ce qui prendrait plusieurs années, cela sera compliqué à gérer sur notre territoire.»

A lire aussi: Le viaduc de Riddes interdit aux poids lourds


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

RenaissanceVital Bender, poète comme une comèteVital Bender, poète comme une comète

Vital Bender, poète comme une comète

Mort suicidé à 41 ans, Vital Bender a laissé une œuvre d’une fulgurante beauté désormais confiée aux Archives...

  25.01.2020 05:30
Premium

Aménagement du territoireLa zone à bâtir de La Tzoumaz devrait être réduite de 85 hectaresLa zone à bâtir de La Tzoumaz devrait être réduite de 85 hectares

ArchitectureLe futur Lô Dzè Hôtel de Martigny promet d’être une véritable attractionLe futur Lô Dzè Hôtel de Martigny promet d’être une véritable attraction

ActivismeWEF: un Valaisan de 19 ans parmi l’élite mondiale à DavosWEF: un Valaisan de 19 ans parmi l’élite mondiale à Davos

LoisirsS’éclater patins aux pieds sur le lac gelé de ChampexS’éclater patins aux pieds sur le lac gelé de Champex

Top