21.08.2019, 17:02

Pourquoi l’Etat du Valais se sépare abruptement de Joël Rossier, chef du Service de l’environnement

Premium
chargement
Joël Rossier touchera son salaire jusqu’au 31 octobre.

Travail L’Etat du Valais a libéré Joël Rossier de son obligation de travailler, ce mercredi. Et pas parce que le désormais ex-chef du Service de l’environnement a saisi les autorités de haute surveillance du canton, jure le Conseil d’Etat.

Joël Rossier ne dirige plus le Service valaisan de l’environnement. Ce mercredi, le Conseil d’Etat l’a libéré de son obligation de travailler, avec effet immédiat. N’étant pas à proprement parler licencié, il touchera son salaire jusqu’au 31 octobre. Cette date est celle qui avait été convenue, lors de sa démission, en juin dernier.

A lire aussi: Le chef du...

À lire aussi...

EnvironnementCédric Arnold quitte l'Etat pour la LonzaCédric Arnold quitte l'Etat pour la Lonza

Top