09.07.2019, 18:00

Le Haut-Valais veut créer jusqu’à 1000 places de crèches en plus

chargement
Le Haut-Valais va créer de nouvelles crèches.

Attractivité La partie germanophone du Valais veut renforcer son attractivité. Un projet vise à faire passer le nombre de places dans les crèches de 800 à 1800 en cinq ans.

Pour renforcer son attractivité comme lieu de vie et de travail, le Haut-Valais veut créer jusqu’à 1000 places de crèches en plus ces cinq prochaines années. Des acteurs locaux de l’industrie, du tourisme et des communes ont signé une déclaration d’intention et formé un groupe de travail.

Actuellement, le Haut-Valais offre quelque 800 places d’accueil pour les enfants, concentrées dans les communes de Brigue, Viège et Naters. Une étude auprès de représentants du canton, des écoles, des structures d’accueil et des entreprises a montré qu’entre 360 et 1000 places supplémentaires étaient nécessaires, indique un communiqué du programme de développement régional WIWA.

Le projet WIWA (pour «Wirtschaftswachstum im Wallis») est porté par les communes de la région, des entreprises comme Lonza, la compagnie de chemins de fer Matterhorn Gotthard, Scintilla, la Chambre du tourisme valaisanne ou encore Valais-Wallis promotion (VWP). Son objectif est d’attirer de nouvelles forces de travail et de leur offrir des conditions-cadres optimales pour une vie en Valais, relève le communiqué.
 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Petite enfanceSion: 10 millions pour améliorer l'offre de places en crèche et nurserieSion: 10 millions pour améliorer l'offre de places en crèche et nurserie

Accueil de l’enfanceCrèche saturée: Savièse prend des mesures drastiques pour libérer des placesCrèche saturée: Savièse prend des mesures drastiques pour libérer des places

éducationLe soutien de la Confédération à la création de crèches et de garderies prolongé de 4 ansLe soutien de la Confédération à la création de crèches et de garderies prolongé de 4 ans

Top