18.09.2018, 18:50

Pesticides: Syngenta accusé d’être impliqué dans des intoxications en Inde

chargement
Un des insecticides en cause serait produit à Monthey (VS) par Syngenta.

Pesticides Syngenta est accusé d’avoir empoisonné des agriculteurs indiens. L’insecticide Polo figure parmi les principaux produits mis en cause par les autorités indiennes.

L’ONG Public Eye a demandé mardi à la Confédération d’interdire les exportations de l’insecticide Polo, fabriqué en Suisse par Syngenta. Elle estime que ce produit est «impliqué dans une vague d’intoxications en Inde». Syngenta a rejeté ces allégations.

«Il n’y a absolument aucune preuve qui permette d’affirmer que le produit de Syngenta Polo soit responsable des incidents survenus», a déclaré à l’AFP le groupe agrochimique bâlois, racheté en 2017 par le géant chinois ChemChina. Selon lui, diverses formulations du diafenthiuron ont été enregistrées dans plus de 25 pays à travers le monde.

En septembre 2017, des fonctionnaires de l’État du Maharashtra (ouest) ont indiqué que 20 travailleurs agricoles étaient décédés et des centaines d’autres hospitalisés après avoir été intoxiqués en épandant des pesticides sur des champs.

Interdit en Suisse et dans l’UE

En juillet dernier, Public Eye s’est rendue dans cet Etat afin de rencontrer des survivants et des familles de victimes. Selon l’ONG, de nouveaux cas d’intoxication ont eu lieu en 2018 dans ce même Etat. «Dans le seul district de Yavatmal, plus de vingt hommes sont décédés dans des conditions atroces (…). Les survivants souffrent souvent de graves séquelles», a indiqué l’ONG dans un communiqué.

Parmi les principaux produits mis en cause par les autorités indiennes et les agriculteurs figure l’insecticide Polo, note Public Eye. Selon elle, «derrière ce nom sympathique se cache le diafenthiuron», un produit «interdit en Suisse et dans l’Union européenne en raison de ses effets néfastes pour la santé et l’environnement».

Produit à Monthey

Les documents auxquels Public Eye a pu avoir accès «montrent que le diafenthiuron est produit à Monthey (VS) puis exporté vers des pays du Sud». Selon l’ONG, en 2017, 126,5 tonnes ont été exportées depuis la Suisse, dont 75 tonnes vers l’Inde.

Pour Public Eye, «les autorités helvétiques doivent mettre un terme à cette politique des deux poids deux mesures, et 'interdire l’exportation des pesticides interdits en Suisse en raison de leurs effets sur la santé de l’être humain ou sur l’environnement'», comme le demande une motion déposée par la conseillère nationale Lisa Mazzone (Verts/GE).

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

AgrochimieMonthey: Syngenta accusé d’empoisonnement en IndeMonthey: Syngenta accusé d’empoisonnement en Inde

AgrochimieBâle: plus de 2000 personnes ont manifesté contre les entreprises Monsanto et SyngentaBâle: plus de 2000 personnes ont manifesté contre les entreprises Monsanto et Syngenta

InfrastructuresSyngenta investit 6,7 millions au domaine des Barges à VouvrySyngenta investit 6,7 millions au domaine des Barges à Vouvry

AgrochimieSyngenta: un nouveau blé hybride prévu pour 2021Syngenta: un nouveau blé hybride prévu pour 2021

Top