08.09.2018, 15:36

Une star à l’European Masters en 2019?

chargement
Rory McIlroy présent en Valais en 2019?

golf Le calendrier 2019 sera favorable à l’Omega European Masters qui vit ce samedi son troisième tour. Rory McIlroy sera-t-il présent? En attendant la grande nouvelle, retour sur le parcours manqué des Suisses. Le vainqueur de l’an dernier Matthew Fitzpatrick est lui en tête après 14 trous.

L’édition 2018 n’est pas encore terminée que l’on se projette déjà sur 2019. C’est qu’une grande nouvelle pourrait tomber dimanche: la présence du quadruple vainqueur d’un tournoi de Grand Chelem Rory Mcllroy. Directeur du tournoi, Yves Mittaz avait annoncé avant même le début du tournoi avoir un plan pour faire venir le Nord-Irlandais en 2019. Pour rappel, les play-off de la FedExCup où évoluera McIlroy ont été avancés à fin août l’année prochaine. Ce qui ouvrirait une fenêtre pour le tournoi valaisan. Alors, la bonne nouvelle tombera-t-elle avant la fin de ce week-end ? La réponse pourrait tomber dimanche midi au plus tard puisque Yves Mittaz n’échappera pas aux questions qui tourneront forcément autour de la star Britannique lors de la conférence de presse prévue dans la matinée.

Les regrets de Steve Rey

En attendant la possible grande annonce, revenons sur le parcours des golfeurs suisses. Parcours qui ne restera pas gravé dans les mémoires. Quel adjectif faut-il utiliser pour décrire le bilan suisse ? Des neuf représentants helvètes présents sur le Haut-Plateau, parmi lesquels cinq professionnels, aucun n’est parvenu à passer le cut. Benjamin Rusch avait pourtant nourri quelques espoirs, lui qui rendit une carte de 68 (-2) au soir du premier tour. Mais le Thurgovien a totalement craqué lors du deuxième tour en rendant une carte de 75 (+5). C’est un triple bogey au trou numéro 8 qui lui fit perdre toutes ses illusions.

 

Benjamin Rusch a perdu tout espoir vendredi lors du deuxième tour. @KEYSTONE

Un exemple qui démontre à lui seul toute la difficulté que les joueurs du pays ont encore pour franchir un cap. «Après ce trou numéro 8, j’ai beaucoup trop réfléchi et ai mal joué. La frustration est énorme parce qu’avant ce raté, je me sentais vraiment bien», analysait le golfeur de Weinfelden. Lui et Mathias Eggenberger, meilleurs suisses, terminent à +3. «C’est quand même décevant que de voir qu’après son trou 8, il n’a pas pu bénéficier de soutien. Les spectateurs ne l’ont pas suivi», regrette l’ancien professionnel valaisan Steve Rey.  Seul point positif pour les joueurs au passeport rouge à croix blanche, la présence de jeunes, dont Nicola Gerhardsen (16 ans), qui ont profité de la fin de semaine en Valais pour engranger de l’expérience. «C’est très bien qu’ils aient pu jouer sur cette manche européenne. Cela d’autant plus que ces jeunes ont bien joué», apprécie Steve Rey.  

Fitzpatrick comme Ballesteros?

Matthew Fitzpatrick. @KEYSTONE

Sur le parcours ce samedi, c’est l’Anglais Matthew Fitzpatrick qui domine les débats. Alors qu’il avait commencé la journée à -7, il est actuellement, à savoir après 14 trous, à -12. Le Japonais Hideto Tanihara, à -9 avant ses premiers coups samedi, est dans le par sur cette journée. Pour rappel, si Matthew Fitzpatrick venait à l’emporter dimanche, il deviendrait le premier golfeur depuis Seve Ballesteros en 1977 et 78 à remporter l’Omega European Masters deux années de file. 

À lire aussi : Retrouvez les quatre faits marquants de l’European Masters de Crans-Montana avant d’entamer le 3e tour

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top