24.06.2019, 14:31

Tensions dans le Golfe: on fait le point sur le bras de fer entre les Etats-Unis et l’Iran en 5 questions

chargement
Les tensions grandissent entre Téhéran et Washington, notamment après la destruction jeudi d'un drone américain par l'Iran. (Illustration)

Crise Le bras de fer entre les Etats-Unis et l’Iran continue. Quelles sont les origines de ces tensions? Quelles sont les stratégies des deux pays? Veulent-ils entrer en guerre? On vous explique la situation en 5 questions.

Destruction de drone, déclarations guerrières, cyberattaques… Les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran continuent de grimper. On vous explique pourquoi la situation est devenue aussi explosive en 5 questions.

Comment en est-on arrivé là ?

Si les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran datent du siècle précédent (voir ci-dessous), c’est le retrait américain de l’accord sur le nucléaire iranien qui les a ravivées. Cet accord international, signé en 2015, vise à limiter le développement d’armes nucléaires en Iran. En échange, les Etats-Unis et leurs alliés européens doivent lever les sanctions économiques contre l’Iran.

Quand Donald Trump se retire de l’accord en mai 2018, les sanctions américaines sont rétablies. Le président a été jusqu’à promettre les sanctions «les plus dures de l’histoire».

Que fait l’Iran?

L’Iran subit une pression maximale à cause des sanctions américaines. Mais le régime adopte un comportement plus agressif dans la région du Golfe. Le pays veut montrer qu’il ne se laissera pas étrangler sans réagir. Il a d’ailleurs annoncé que ses réserves d’uranium enrichi dépasseront dès le 27 juin la limite prévue par l’accord nucléaire.

Et l’Iran menace de fermer le détroit d’Ormuz, lieu stratégique car les grands exportateurs de pétrole sont obligés de passer par ce couloir maritime très étroit, selon Le Monde.

Que reprochent les Américains à l’Iran?

Les Etats-Unis veulent que l’Iran renonce définitivement à son programme nucléaire, à ses missiles balistiques et à ses interventions dans les pays voisins, explique Le Figaro. Pour eux, l’Iran ne doit pas être une puissance régionale. Depuis mai, ils ont d’ailleurs renforcé leur dispositif militaire au Moyen-Orient, prétextant des «menaces iraniennes» contre des cibles américaines.

Washington accuse aussi l’Iran d’être responsable des attaques des pétroliers du 13 juin dernier. L’objectif? Faire en sorte que leurs alliés européens tournent le dos à l’Iran.

Les deux pays veulent-ils la guerre?

Non, ni les Etats-Unis ni l’Iran ne veulent la guerre ou, en tout cas, répètent ne pas vouloir chercher la guerre. Mais les risques de déclenchement d’un conflit sont réels, selon le journal L’Orient Le Jour. Les Américains et le reste de la communauté internationale ne peuvent pas tolérer les attaques iraniennes dans le Golfe sans réagir.

Vendredi dernier, Donald Trump a d’ailleurs déclaré avoir annulé in extremis des frappes de représailles sur l’Iran après la destruction d’un drone américain.

Quel est le rôle de la Suisse?

La Suisse représente les intérêts américains en Iran depuis la prise d’otages de l’ambassade en 1979 (voir ci-dessous). Les Etats-Unis avaient alors coupé tout lien diplomatique avec Téhéran. «La Suisse a une chance réelle de contribuer à désamorcer la crise américano-iranienne», explique Daniel Warner, ancien directeur adjoint de l’Institut des hautes études internationales et du développement à Genève, à Swissinfo.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ReprésaillesTensions Etats-Unis - Iran: Trump dit avoir annulé in extremis des frappes "disproportionnées"Tensions Etats-Unis - Iran: Trump dit avoir annulé in extremis des frappes "disproportionnées"

Relations Suisse/Etats-UnisDiplomatie: les Etats-Unis prêts à parler à l’Iran «sans conditions préalables»Diplomatie: les Etats-Unis prêts à parler à l’Iran «sans conditions préalables»

Les Etats-Unis prêts à parler à l’Iran

Le secrétaire d’Etat américain, en visite historique en Suisse, a déclaré aux côtés d’Ignazio Cassis que les Etats-Unis...

  02.06.2019 16:50

Nucléaire iranienÉtats-Unis: si Téhéran «veut se battre», ce sera «la fin» de l’Iran, dit Donald TrumpÉtats-Unis: si Téhéran «veut se battre», ce sera «la fin» de l’Iran, dit Donald Trump

Nucléaire iranienÉtats-Unis: Trump confirme la levée des sanctions sur le nucléaire iranien pour "la dernière fois"États-Unis: Trump confirme la levée des sanctions sur le nucléaire iranien pour "la dernière fois"

CriseTension dans le Golfe: Londres envoie un deuxième navire de guerreTension dans le Golfe: Londres envoie un deuxième navire de guerre

Top