25.06.2019, 19:24

Santé: les enfants consomment trop de sucre dès le plus jeune âge

chargement
Le trop plein de sucre chez les plus jeunes entraîne de mauvaises habitudes alimentaires.

Sucre Sodas, biscuits et "sucres ajoutés" cachés dans les produits industriels sont les causes principales d'un trop plein de sucre chez les enfants dès 4 ans, et déjà même avant, a relevé l'agence sanitaire française. Selon elle, des mesures doivent être mises en place pour éviter les mauvaises habitudes alimentaires.

Gâteaux, biscuits, bonbons, sirop, sodas: les enfants dès 4 ans, et même avant, absorbent beaucoup trop de sucres, alerte l'agence sanitaire française Anses. Celle-ci a dévoilé mardi de nouveaux repères alimentaires.

"75 % des 4-7 ans, 60 % des 8-12 ans et 25 % des 13-17 ans" consomment trop de sucres. Ces apports excessifs sont "préoccupants" car c'est dans l'enfance et l'adolescence que s'acquièrent des bonnes ou mauvaises habitudes alimentaires qui risquent d'être conservées à l'âge adulte, et de favoriser l'obésité et le diabète.

 

 

Mais "attention certains produits trop sucrés pris hors du rayon bébé sont donnés dès le plus jeune âge, avant 4 ans", avertit la professeure Irène Margaritis cheffe de l'unité d'évaluation des risques liés à la nutrition de l'agence sanitaire. Elle déconseille, en outre, de se servir des sucreries comme récompense.

"Pas tous les jours" du jus de fruit

L'Anses recommande de limiter les boissons sucrées, jus de fruits compris, et les pâtisseries-biscuits-gâteaux, trop fréquents en particuler au goûter. Des produits laitiers natures, des fruits frais, à coque (noix, amandes...) et de l'eau peuvent les remplacer avantageusement. Pour les jus de fruits, c'est "au maximum un verre par jour et pas tous les jours", dit la spécialiste.

Le fait maison permet de prendre conscience des quantités de sucre. Sinon, il convient de réduire les "sucres ajoutés" des produits industriels cachés dans les céréales du petit-déjeuner, les compotes et certains produits laitiers.

Et méfiance: certains produits qui affichent "sans sucres ajoutés" contiennent en fait des ingrédients ajoutés naturellement sucrés - moût de raisin, extraits de jus de fruits concentré par exemple, et raisins secs - qui peuvent apporter au final plus de sucre qu'on ne l'imagine.

 

 

Eviter les sources de distraction

"Le comportement des parents joue un rôle très important sur le comportement alimentaire présent et futur de l'enfant", insiste Mme Margaritis. L'enfant observe ce que mangent les autres et les parents peuvent l'encourager à goûter sans forcer.

Les sources de distraction qui détourne l'enfant de son assiette, comme la télévision, les portables ou les tablettes dans les mains des parents voire du tout-petit lui-même, sont à exclure, relève-t-elle. Selon une étude récente, la télévision fonctionne généralement pendant les repas chez 47% des enfants de deux ans.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

dangerSanté: plus d'un senior suisse sur deux est en surpoidsSanté: plus d'un senior suisse sur deux est en surpoids

SantéSanté: le coaching téléphonique favorise l’activité physiqueSanté: le coaching téléphonique favorise l’activité physique

EnquêteSanté: pour un Suisse sur trois, les primes d'assurances maladie posent problèmeSanté: pour un Suisse sur trois, les primes d'assurances maladie posent problème

SucreSanté: la consommation régulière de boissons sucrées augmenterait les risques de cancersSanté: la consommation régulière de boissons sucrées augmenterait les risques de cancers

SucreSanté: boire une seule canette de soda par jour est déjà mauvais pour le foieSanté: boire une seule canette de soda par jour est déjà mauvais pour le foie

Top